Tension et dispute de famille : comment les apaiser ?

Tension et dispute de famille : comment les apaiser ?
S’il est possible de choisir ses amis et avec qui faire sa vie, il en est tout autre du choix de sa famille. Entre les non-dits et ce qui est trop dit, des tensions peuvent vite s’installer. Les conflits au sein de la famille sont des choses assez fréquentes. Même si dans certaines relations cela ne se termine pas nécessaire aussi mal que dans d’autres, beaucoup de familles sont familiers avec des soucis d'incompréhension mutuelle et de manque d'harmonie avec les autres membres de la maison. Si vous vous identifiez dans cela, voici comment vous pouvez résoudre les conflits et vous réconcilier.

 

Reconnaître quand un conflit est trop stressant

Plus la relation est étroite, plus les blessures d'un différend semblent graves. Le contexte pour cela est souvent des attentes qui ne sont pas satisfaites. Un père qui n'est jamais à la maison et passe à peine du temps avec ses enfants ne répond généralement pas aux attentes de ses enfants, ce qui se termine souvent par une dispute à un moment donné. Ensuite, il y a les caractéristiques des personnes impliquées : se disputer parce que vous voyez vos propres erreurs se refléter dans l'autre. Il est particulièrement difficile pour les parents de voir leurs enfants faire les mêmes erreurs qu’eux. Lorsque vous identifiez qu’un conflit vous semble trop stressant, agissez rapidement.

 

La solution du pardon

Pardonner ne signifie pas approuver. Beaucoup pensent que se réconcilier signifie dire à l'autre : « ce que tu as fait était bien ». Ce n'est pas le cas ! Le pardon signifie abandonner votre argument et regarder différemment la situation dans laquelle vous avez été offensé. Le chemin de la réconciliation commence avec celui qui a été offensé. L'autre est sans importance, car il ne peut pas annuler son acte.

Prendre du temps

Un délai que vous vous fixez peut aider : vous pouvez prévoir de vous mettre en colère contre votre partenaire jusqu'à la fin de la semaine ou de la journée par exemple. Voilà comment vous vous donnez le temps d'être en colère et de réfléchir sur la situation.

Rechercher le bien.

Pour pardonner, vous devez briser les schémas de pensée : au lieu de vous concentrer sur des situations ou des comportements négatifs, vous devez vous concentrer sur les bonnes expériences que vous avez avec la personne.

Réfléchir à vos propres expériences

Vous devez vous demander : pourquoi cela m'affecte ainsi ? Ma réponse est-elle justifiée ? Parce que quiconque a déjà été offensé d’une manière, peut par la suite percevoir une remarque supposée inoffensive comme étant plus grave. Il est conseillé de traiter d'abord les expériences précédentes, afin qu’un nouveau conflit puisse en être dissocié.

 

Se rapprocher de l’autre

Le processus du pardon a besoin d’être accompagné de certains autres points pour apaiser efficacement les tensions.

Vous approcher de l’autre

Quiconque a décidé de pardonner et a mis fin à ce processus de conflit, doit se rapprocher de son homologue. Il faut laisser de côté les accusations et exprimer ce que l'on ressent et ce que l'on souhaite pour l'avenir.

Faire amende honorable peut aider

Ce qui s'est passé ou dit ne peut être annulé. Néanmoins, des excuses aident. Vous pouvez également demander réparation. Par exemple, un père qui n'a jamais été là pour son enfant pourrait faire mieux avec ses petits-enfants.

 

Conclusion

Pour dissiper les tensions en famille, vous pouvez aussi demander l'aide de professionnels. Chez certaines personnes, la détresse émotionnelle se manifeste également physiquement. Les maux de tête, les problèmes de dos ou les maladies gastro-intestinales peuvent avoir leur origine dans la souffrance mentale. Les thérapeutes peuvent offrir aux personnes impliquées un abri et agir comme une personne neutre.